Qu’est ce
que c’est ?

Le Plan Climat Energie Territorial vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) sur un territoire.

Le Grand Douaisis souhaitait s’inscrire dans une démarche globale et transversale touchant de nombreux domaines comme l’urbanisme, les déplacements, l’agriculture, l’habitat, la consommation, les déchets, le développement local… Ainsi, dès l’approbation du SCoT en décembre 2007, le Grand Douaisis a engagé l’élaboration d’un Plan Climat Territorial, vu comme un outil d’application des ambitions du territoire. La démarche est alors volontaire et ne répond pas encore à une obligation légale.

Le Plan Climat lancé par la France en 2004 a donc encouragé les collectivités à agir localement en mettant en place sur leurs territoires des stratégies de réduction des émissions de GES et d’adaptation aux effets du changement climatique.

C’est dans cet objectif que le Plan Climat Territorial du Grand Douaisis vise à répondre localement à cet enjeu majeur et à mettre en œuvre des actions cohérentes et concrètes. Prévu dans le PADD du SCoT et élaboré en 2007, le PCET vise à engager le territoire et tous ses acteurs dans une démarche collective et volontaire de réduction des émissions de GES et d’adaptation au changement climatique.

La réflexion des acteurs du Grand Douaisis repose sur trois orientations. La sobriété, ce sont les Watts que l’on ne consomme pas à niveau d’équipement égal ou par des choix comportementaux, collectifs ou individuels. L’efficacité, elle passe par la performance qui permet de réduire les consommations (une maison bien isolée ou une chaudière à condensation). Les énergies renouvelables, il nous faut consommer l’énergie la moins fossile dans son origine et donc la moins émettrice de GES.

Les effets de ces 3 orientations doivent ensuite être additionnés pour tendre vers la réduction significative des émissions de GES du Grand Douaisis.

Les
enjeux

  • La hausse du prix des énergies impacte directement le pouvoir d’achat des ménages. Il faut pouvoir faire face à la « précarité énergétique » (c'est-à-dire qu’ils rencontrent des difficultés croissantes pour se déplacer, se chauffer, etc) de nombreux habitants.
  • Les changements de consommation et de comportements rendus nécessaires sont aussi, au niveau local, des opportunités socio-économiques à saisir : de création d’activités avec des emplois liés à la construction durable, à la rénovation du bâti…
  • Notre territoire est vulnérable aux changements climatiques (inondations, sécheresses plus fréquentes…), le développement d’insectes ravageurs ou vecteurs d’épidémies, il faut pouvoir être résilient. L’impact sur la santé des populations doit également être anticipé. Les vagues de chaleur ont des conséquences sur la population, particulièrement les plus vulnérables.

Plan climat en cours de
révision

Depuis début 2018, le nouveau Plan Climat Air Energie Territorial est en cours d’élaboration.

En vue de son écriture et à l’issue d’une première phase de diagnostic qui a permis d’identifier les enjeux et potentiels, de nombreux temps de sensibilisation, d’acculturation et de co-construction ont été organisés avec les élus, les acteurs économiques, les associations, les citoyens…Ils ont souhaité amplifier l’ambition énergie-climat du territoire en faisant du Douaisis un territoire sobre et neutre en carbone à l’horizon 2050.

Une nouvelle ambition : Le Grand Douaisis vers la neutralité carbone

Déjà acteur de la lutte contre le changement climatique, la transition énergétique et l’excellence environnementale, le Grand Douaisis a souhaité s’engager plus amplement dans le cadre du PCAET et ce sur la voie de la neutralité carbone. Démarche qui a pour objectif de parvenir à des émissions nulles de dioxyde de carbone (CO2) en :  réduisant au maximum les émissions de Gaz à Effet de Serre, renforçant les capacités de séquestration naturelles du territoire, recourant à des actions de coopérations locales puis à la compensation carbone pour neutraliser les émissions résiduelles et incompressibles du territoire

Cette démarche sera aussi pour le territoire facteur de bien-être et de qualité de vie pour l’ensemble des habitants mais aussi de développement et donc d’opportunité et d’attractivité.

Ce nouvel horizon, permet une nouvelle fois au Douaisis d’être innovant, dans le sillage de grandes métropoles internationales! Mais elle nécessitera de ce fait une nouvelle forme d’écriture du PCAET. Un document et une dynamique à engager qui devra articuler mise en œuvre d’actions à court terme (à minima 6 ans – durée du PCAET) et cette nouvelle trajectoire à 2050 aux nouveaux objectifs en terme de compensation et de séquestration carbone.

 

⚡ Votre navigateur est obslète ! ⚡

Mettez-le à jour pour voir ce site correctement.

Mettre à jour